LES BUREAUX DE L’AQDR ET DE SES SECTIONS SONT FERMÉS JUSQU’AU 13 AVRIL 2020, OU JUSQU’À AVIS CONTRAIRE. PLUS DE DÉTAILS

Accueil / Sections / Des Chenaux / Survie des petites résidences privées pour aînés
Survie des petites résidences privées pour aînés
par Éric Morasse du Bulletin des Chenaux

Survie des petites résidences privées pour aînés

Sainte-Anne-de-la-Pérade, 24 mai 2014 : Les représentants de l’AQDR des Chenaux et les membres du comité Milieu de vie @ssocié recevaient le député de Champlain, monsieur Pierre Michel Auger lors d’un dîner échange avec les propriétaires des petites résidences privées pour aînés de la MRC des Chenaux.

Dans le cadre d’une journée « portes ouvertes », les propriétaires étaient heureux d’ouvrir leurs résidences pour que la population puisse apprécier les particularités de ce type d’hébergement et échanger avec les résidents. Lors du dîner avec le député, ils ont partagé leurs inquiétudes face au processus de certification qui est de plus en plus lourd et difficile à assumer. Il n’y a pas plus de trente personnes aînées dans les résidences de la MRC des Chenaux et pourtant, elles doivent répondre aux mêmes exigences que les résidences de quatre-vingt-dix-neuf personnes. La situation est donc préoccupante pour l’ensemble des petites résidences privées partout au Québec mais touche encore plus fortement les milieux ruraux où les grandes résidences sont inexistantes.

Depuis deux ans, l’AQDR des Chenaux développe un modèle de comité Milieu de vie adapté aux petites résidences privées et travaille sur ce projet en étroite collaboration avec les propriétaires. Elle est à même de constater que ce type d’hébergement est une richesse pour le territoire puisqu’il offre un milieu de vie intéressant et stimulant pour les personnes désirant vieillir dans leur communauté. « Comme organisme de défense de droits, nous sommes conscients que les personnes aînées seront les grandes perdantes si les petites résidences ferment. Nous ne voulons pas assister à l’exode et au déracinement de notre population aînée », expliquait Mme Gilberte Faucher, présidente de l’AQDR des Chenaux.

« Je reçois et comprends les inquiétudes qui m’ont été partagées. Je voudrais rassurer les représentants de l’AQDR que leurs préoccupations auront un écho auprès du gouvernement », a précisé le député Pierre Michel Auger. Monsieur Daniel Brouillette, propriétaire d’une résidence à Saint-Narcisse et porte-parole des propriétaires lors de la conférence de presse affirmait « que le resserrement des critères pour la certification met en danger les bonnes résidences. Il ne faut pas croire que seules les mauvaises résidences fermeront. »

L’enjeu est important pour la MRC des Chenaux. Les petites résidences privées pour aînés sont un apport économique appréciable pour le territoire en plus de permettre aux personnes vieillissantes de continuer à vivre dans un milieu qu’elles apprécient. La volonté du gouvernement de faciliter le maintien à domicile doit aussi tenir compte des petites résidences de moins de trente personnes puisqu’elles permettent une alternative intéressante au cadre de vie familial tout en brisant l’isolement des personnes autonomes et semi-autonomes.

Source : Mme Lise Loranger, coordonnatrice
AQDR des Chenaux
819 840-3090
aqdr@stegenevieve.ca

 

par Éric Morasse du Bulletin des Chenaux

par Éric Morasse du Bulletin des Chenaux

par Éric Morasse du Bulletin des Chenaux

par Éric Morasse du Bulletin des Chenaux

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page