Accueil / AQDR / AQDR dans les médias / Guide pratique pour les 50 ans et plus
Guide pratique pour les 50 ans et plus

Guide pratique pour les 50 ans et plus

Saint-Luc-de-Vincennes — Comme dit l’adage: «On ne rajeunit pas.» Vient un temps où le poids des années nécessite de l’aide, soit pour faire les courses, aller à un rendez-vous ou faire le ménage. Doit-on se décider à quitter son domicile? Faut-il aller en résidence? Si oui, laquelle? Quels services y offre-t-on?

Avouons que ça fait beaucoup de choses à penser et qu’en pareil moment, tant l’aîné que sa famille ne savent pas toujours par quel bout commencer ou à quelle porte frapper. C’est pourquoi l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées du secteur des Chenaux vient de lancer un tout nouveau guide de 35 pages qui permettra d’y voir beaucoup plus clair.

Intitulé Vivre dans mon milieu, cet outil a été produit en 500 exemplaires en format papier et sera disponible gratuitement à l’AQDR des Chenaux et dans certains organismes du territoire de même que sur le site web de l’AQDR des Chenaux.

Comme le fait valoir le préfet suppléant et maire de Saint-Narcisse, Guy Veillette, «l’outil qui est produit va servir aux gens peut-être les plus vulnérables de notre société pour prendre les meilleures décisions possible. Ça va permettre à chaque ressource d’être utilisée au bon endroit, au bon moment», dit-il.

La présidente de l’AQDR nationale, Judith Gagnon, était présente à ce dévoilement. «Vous êtes des champions», a-t-elle mentionné en s’adressant aux bénévoles et employés de l’AQDR des Chenaux qui ont produit cet outil. La présidente de l’AQDR des Chenaux, Jacqueline Bergeron, indique que les populations des MRC des Chenaux et de Mékinac sont les plus âgées du Québec, d’où l’importance de ce document.

Le guide permet de faire l’évaluation des besoins de la personne âgée, son degré d’autonomie, ses besoins quotidiens, ses préoccupations, priorités et attentes et sa situation financière. On y retrouve également la liste des services disponibles pour le maintien à domicile. Les différents types d’habitations, tant privées que publiques y sont expliquées avec leurs plus et leurs moins, comme les maisons intergénérationnelles, les habitations à loyer modique pour aînés, les coopératives d’habitation et les résidences privées pour personnes âgées. On y explique également quelles sont les ressources à ce chapitre dans le réseau de la santé et des services sociaux, qu’il s’agisse de ressources de type familial, des ressources intermédiaires pour les personnes en perte d’autonomie ou les CHSLD en cas de perte d’autonomie importante. Une liste des ressources en habitation du territoire des Chenaux est incluse dans ce chapitre. Ceux et celles qui doivent opter pour une résidence bénéficient, dans ce document, de judicieux conseils pour en faire le meilleur choix.

Le document fournit également plusieurs grilles d’évaluation permettant de dresser, par exemple, un portrait de chacune des résidences visitées afin de déterminer celle qui répondra le mieux aux besoins. Peut-on y apporter son animal de compagnie? Y a-t-il une aire de rangement extérieure? Peut-on contrôler soi-même le chauffage ou la climatisation? La salle de bain est-elle commune ou privée? Autant d’éléments parmi tant d’autres à considérer.

Lire l’article sur le site web de Le Nouvelliste.

Revenir en haut de la page