Accueil / AQDR / Communiqués de presse / Une responsabilité partagée
Une responsabilité partagée

Une responsabilité partagée

Lévis, le 13 juin 2019

Lettre ouverte

Une responsabilité partagée

Le 29 novembre dernier, Radio-Canada nous apprenait que, au terme de plusieurs enquêtes, la protectrice du citoyen, Marie Rinfret, a constaté combien la pénurie de personnel affecte la qualité des services dans les centres d’hébergement et de soins de longues durée (CHSLD), à un tel point que de nombreux patients subissent un préjudice en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux[1]. Le 2 mai 2019 le Journal de Montréal[2], faisait état des difficultés des résidences pour aînés qui sont à la recherche de 1400 préposés aux bénéficiaires et des ressources intermédiaires qui sont aussi à la recherche de 1437 préposés aux bénéficiaires. Tout cela sans compter les autres professions pour lesquelles les ressources sont manquantes.

D’autre part, Pierre Fortin[3], économiste, nous informe que la pénurie de personnel qui frappe durement le Québec actuellement est un phénomène qui va rester dans le temps, même dans 125 ans!

Il n’en faut pas plus pour conclure que nous nous retrouvons, comme société, face à un véritable enjeu qui conduit inévitablement à un lot de négligences que l’on peut qualifier de maltraitance organisationnelle[4], bien que non intentionnelle.  À quelques heures de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînés, cette réalité ne peut passer sous silence.

S’ajoute au défi actuel le contexte démographique. En effet, en 2018, on estimait à 54 000 le nombre de personnes aînées dans la région Chaudière-Appalaches vivant avec une forme d’incapacité, dont la moitié déclarait avoir besoin d’aide pour accomplir leurs activités de la vie quotidienne. Le vieillissement de la population, un phénomène en pleine croissance, fera passer la population âgée de 65 ans et plus en Chaudière-Appalaches au tiers de la population totale en 2036[5].

Qui seront les personnes responsables de combler tous les besoins qui en découleront? De toute évidence, les proches aidants n’y arriveront pas seuls. Nous ne pouvons fermer les yeux, car nous serons tous frappés par le phénomène du vieillissement un jour ou l’autre. Alors, sur qui compter?

Nous comptons sur nos gouvernements pour l’adoption de politiques, de mesures incitatives financières, de mesures d’accessibilité et autres afin de contribuer à l’amélioration de la situation.

Nous comptons sur nos maisons d’enseignement pour rendre plus accessibles des formations adaptées aux besoins actuels et valoriser les professions touchées par la pénurie.

Nous comptons sur la capacité de s’adapter, la créativité et la reconnaissance des entreprises publiques et privées envers le personnel directement affecté par la surcharge imposée par la pénurie de personnel.

Nous comptons sur nos médias pour nous informer avec rigueur sur les défis qui se posent à notre société, mais aussi pour qu’ils accordent plus de place aux messages positifs.

Nous comptons sur tous nos concitoyens, car, par leur participation active à la construction d’une société juste et équitable pour tous, ils contribuent à la mise en place d’un filet social soucieux des personnes les plus vulnérables.

En somme, seul un effort collectif pourra porter fruit et nous permettre de contribuer à nous éloigner de cette maltraitance organisationnelle qui semble vouloir s’installer dans certains milieux d’hébergement et de soins.

Et vous, qu’allez-vous faire?

Agissons, parce qu’ensemble on est plus forts que la maltraitance!

C’est le cri du cœur que vous lance l’AQDR Lévis-Rive-Sud, et plusieurs de ses partenaires actifs dans la lutte à la maltraitance envers les personnes aînées en ce 15 juin 2019!

L’Association québécoise de défense des droits de personnes retraitées et préretraitées de Lévis dont la mission exclusive est dirigée vers la défense collective des droits économiques, politiques, sociaux et culturels des personnes des aînées. Elle est active depuis 20 ans et regroupe plus de 450 membres. Elle a été responsable de la mise sur pied dès 2003 d’un comité intersectoriel en matière de lutte à la maltraitance composé de représentants des territoires de Lévis, Nouvelle-Beauce, Lotbinière et Bellechasse.

-30-

Pour informations :
Martine Rodrigue, directrice générale
418-835-9061
aqdrlevis@videotron.ca

[1] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1138798/protectrice-citoyen-sante-soins-inondations-sinistres

[2] https://www.journaldemontreal.com/2019/05/02/1400-postes-a-pourvoir-dans-les-residences-pour-personnes-agees

[3] https://www.journaldequebec.com/2019/06/01/un-defi-qui-va-perdurer-durant-les-125-prochaines-annees

[4] https://www.quebec.ca/famille-et-soutien-aux-personnes/aide-et-soutien/maltraitance-aines/#c18014

[5] https://tabledesainesca.files.wordpress.com/2019/04/por_ac3aenc3a9s_table-concertation-des-ac3aenc3a9s_fin_2019-03-19-1.pdf

Revenir en haut de la page