Accueil / Revendications / Autres dossiers / Élections fédérales 2015 / Les 7 demandes du Mouvement AQDR pour les personnes aînées

Les 7 demandes du Mouvement AQDR pour les personnes aînées

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission exclusive la défense collective des droits culturels, économiques, politiques et sociaux des personnes retraitées et préretraitées. Le Mouvement AQDR compte plus de 27 000 membres regroupés en 45 sections locales.

  1. Combattre la pauvreté des personnes âgées
    L’État a le devoir de protéger les personnes aînées les plus démunies. Pourtant, les régimes publics de pension du Canada se retrouvent parmi les moins généreux des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). De nombreuses personnes âgées vivent ainsi sous le seuil de la pauvreté, notamment les femmes seules. La bonification des prestations aux aînés les aiderait à sortir de la pauvreté.

    •  Le Mouvement AQDR demande de rehausser les prestations de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti (SRG).
    • Pour le SRG, nous demandons que le calcul se fasse automatiquement (de nombreux aînés ignorent qu’ils y ont droit) et que le seuil d’admissibilité soit baissé (dès 17 135 $ de revenu annuel, une personne vivant seule n’est plus admissible).
  2. Bonifier les programmes pour les personnes aînées vulnérables
    Les aînés d’aujourd’hui mènent en général une vie plus active et sont en meilleure santé que ceux des générations précédentes. Cependant, les personnes aînées sont plus susceptibles d’avoir une maladie chronique, une incapacité ou un problème de santé mentale, ce qui augmente leur propension à souffrir d’isolement social. Les mauvais traitements envers les aînés représentent un autre problème social sérieux au Canada.

    • Le Mouvement AQDR demande que les sommes consacrées aux programmes qui viennent en aide aux personnes aînées vulnérables, notamment le Programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA), soient augmentées.
    • De plus, nous demandons que des fonds spécifiques soient dédiés au maintien à domicile et à la lutte contre les mauvais traitements envers les personnes aînées.
  3. Maintenir l’âge de la retraite à 65 ans
    À partir de 2023 jusqu’à 2029, le gouvernement Harper va progressivement hausser l’âge de la retraite de 65 à 67 ans. Pourtant, les avantages et les économies réelles de cette mesure n’ont pas clairement été démontrés.

    • Le Mouvement AQDR demande que les avantages et économies réelles de cette mesure soient clairement démontrés.
    • Dans l’impossibilité de faire cette démonstration, nous demandons de maintenir l’âge de l’admissibilité à la Pension de sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti à 65 ans.
  4. Investir dans le logement social
    Au Canada, 8,2 % de la population âgée de 65 ans et plus est constituée de personnes à faible revenu. Sachant que l’habitat est l’une des principales préoccupations de ces personnes qui vivent en situation de défavorisation ou d’exclusion, et que ces dernières consacrent souvent le tiers de leur revenu pour se loger, le logement social devient un moyen puissant pour lutter contre la pauvreté. Or, d’année en année, les investissements gouvernementaux diminuent au chapitre du logement social, alors même que les besoins sont en croissance, notamment en raison du vieillissement de la population.

    • Le Mouvement AQDR demande que le gouvernement fédéral réinvestisse dans le logement social.
  5. Rétablir les transferts en santé
    Les transferts fédéraux en matière de santé augmentent (34 milliards cette année), mais les besoins augmentent plus rapidement que les hausses de transferts prévues par le fédéral, à cause notamment du vieillissement de la population. Le présent accord entre Ottawa et les provinces prévoit une augmentation des transferts de 6 % par année jusqu’en 2017, mais par la suite et jusqu’en 2024, la hausse se fera au rythme de la croissance de l’économie (minimum de 3 %). Or, au Québec, les dépenses en santé ont augmenté en moyenne de 5,6 % par année depuis dix ans.

    • Le Mouvement AQDR demande que les transferts en santé correspondent, au minimum, à l’augmentation des dépenses en santé du Québec, soit environ 6 %.
  6. Rétablir la livraison postale à domicile
    Postes Canada a annoncé en décembre 2013 qu’elle interrompait la distribution à domicile dans les villes afin de faire des économies. Aucune mesure d’accès aux boîtes postales n’a été prévue pour les personnes âgées qui sont encore fortement tributaires des services postaux, mais qui désormais, peu importe la météo, les problèmes de santé ou la mobilité, devront sortir de chez elles pour prendre leur courrier.

    • Le Mouvement AQDR demande le maintien de la distribution du courrier à domicile jusqu’à ce que des mesures d’accès aux nouvelles boîtes postales communautaires soient mises en place.
    • Nous demandons aussi que la livraison à domicile soit maintenue pour les personnes étant dans l’incapacité de se déplacer jusqu’aux nouvelles boîtes postales communautaires.
  7. Soutenir le projet d’une convention internationale des droits des aînés
    L’Organisation des Nations Unies (ONU) examine actuellement un projet de convention qui prévoit de nouveaux outils pour défendre les droits des aînés. Une convention internationale en faveur des personnes aînées permettrait de clarifier la nature de leurs droits et de préciser les mesures à mettre en œuvre pour les protéger. Elle donnerait aussi un caractère légal à la protection des droits des aînés dans la réglementation internationale, et définirait un socle minimum de normes protectrices.

    • Le Mouvement AQDR demande au gouvernement fédéral de jouer un rôle actif au sein du Groupe intergouvernemental de suivi du Plan d’action sur le vieillissement de l’ONU.
Partager

Revenir en haut de la page