Accueil / AQDR / Nouvelles de l 'AQDR / AQDR Outaouais – Le premier budget de la CAQ reconnaît les besoins des personnes âgées en services de maintien à domicile
AQDR Outaouais – Le premier budget de la CAQ reconnaît les besoins des personnes âgées en services de maintien à domicile

AQDR Outaouais – Le premier budget de la CAQ reconnaît les besoins des personnes âgées en services de maintien à domicile

Gatineau, le 21 mars 2019 – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de l’Outaouais (AQDR Outaouais) est d’avis que le gouvernement a bien compris plusieurs des préoccupations des personnes aînées.

D’abord, une hausse de budget pour les soins à domicile. La CAQ avait promis d’y consentir 200 millions cette année : elle en met 80 millions de plus, pour un total de 280 millions de dollars. Le gouvernement Legault espère ainsi augmenter de 10 % le nombre de personnes soutenues. Puis le gouvernement ajoute pour les soins de première ligne 215 millions de dollars, cette somme servira à l’embauche d’infirmières, de préposés et de professionnels en CHSLD, ainsi qu’à l’amélioration des services dans les CLSC et à la création de cliniques d’hiver.

Puis, pour les proches aidants, le gouvernement parle d’amélioration des conditions de vie en offrant principalement du répit, mais on ne parle pas de bonification du crédit d’impôt. Ensuite, pour les CHSLD, on prévoit un ajout de 900 lits ce qui équivaut à environ 52 lits par région s’ils sont divisés équitablement entre les régions québécoises. Ce qui est en somme très peu lorsque l’on considère les besoins des personnes aînées en perte d’autonomie. Il parle aussi de la création de 30 maisons des aînés dans les prochaines années qui vont accueillir d’ici 4 ans environ 2600 personnes.

Pour la présidente de l’AQDR Outaouais, Luce Bernier « . Le gouvernement a enfin reconnu le manque flagrant de personnel pour assurer la première ligne et les besoins criants en soins à domicile, c’est un pas dans la bonne direction. Les défis en Outaouais sont multiples, il faudra, entre autres, s’assurer que nous recevons notre juste part, en tenant compte que l’Outaouais a en santé un sous-financement annuel de 250 millions $. Il faudra aussi que les ressources du milieu communautaire offrant des services de soutien et d’aide à domicile reçoivent une bonification de leur subvention afin de payer équitablement le personnel qui offre des services aux personnes aînées ». La présidente de l’AQDR a fait des représentations en ce sens au caucus de la CAQ et au ministre monsieur Mathieu Lacombe afin que le gouvernement reconnaisse l’importance de rémunérer au-delà du salaire minimum les personnes préposées aux soins à domicile afin que cesse le roulement de personnel et la charge financière additionnelle demandée aux personnes aînées et à leur famille.

Enfin, le gouvernement mise aussi sur les travailleurs aînés soit les 60 ans et plus en réduisant les charges sociales de l’employeur qui embauche ces aînés. Il offre aussi un crédit d’impôt de 15 % pour les travailleurs de 60 ans et plus. Cela sera-t-il très significatif pour garder les aînés au travail ?

Pour l’AQDR Outaouais, organisme en défense collective des droits des personnes aînées, ce premier budget de la CAQ montre que le gouvernement a su écouter les justes préoccupations des personnes aînées. Le temps nous permettra de constater de quelle façon il compte concrétiser ces nouveaux budgets. L’AQDR Outaouais sera vigilante et partenaire pour conseiller le gouvernement si celui-ci veut bien entendre ses avis et les requêtes des personnes aînées qui veulent continuer à agir positivement pour leur famille et pour la société québécoise qu’elles ont contribué à bâtir.

Revenir en haut de la page