Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / L’ARMÉE EN « RECONNAISSANCE » DANS LES CENTRES DE VACCINATION
L’ARMÉE EN « RECONNAISSANCE » DANS LES CENTRES DE VACCINATION
PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

L’ARMÉE EN « RECONNAISSANCE » DANS LES CENTRES DE VACCINATION

Jusqu’à 200 militaires seront déployés ; leur rôle reste imprécis pour le moment

Après une annonce d’Ottawa qui a pris bon nombre de personnes par surprise, des représentants des Forces armées canadiennes ont commencé lundi à faire de la « reconnaissance » dans différents sites de vaccination québécois, où jusqu’à 200 d’entre eux seront déployés dans les prochains jours pour prêter main-forte au personnel.

C’est le ministre fédéral de la Protection civile, Bill Blair, qui en a fait l’annonce en matinée sur Twitter : « Suite à l’approbation de la demande d’aide fédérale du Québec, le personnel des Forces armées canadiennes commencera son déploiement aujourd’hui afin de soutenir la campagne de vaccination de la province », a-t-il écrit.

Différentes personnes travaillant au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) jointes par La Presse ont dit avoir appris la nouvelle en voyant la déclaration du ministre dans les médias. Le rôle que les militaires seront appelés à jouer demeure imprécis pour l’instant. Leurs tâches « pourraient comprendre l’accueil des personnes au centre, l’orientation des personnes à travers les étapes pour se faire vacciner et le nettoyage et la désinfection des surfaces et des zones », a précisé par courriel Daniel Minden, porte-parole du cabinet de la ministre de la Défense nationale, Anita Anand.

Les militaires pourraient aussi faire de la saisie de données ou être affectés à la vérification d’identité, a indiqué le MSSS.

ÉVALUATION DE LA SITUATION

En matinée, un petit contingent de soldats s’est notamment rendu au centre de vaccination de la Place Sports Experts, à Laval, afin de prendre connaissance des besoins du personnel. Les militaires sont rapidement repartis et devraient faire une proposition de services dans les prochains jours.

« Nous travaillons présentement en collaboration avec les Forces armées canadiennes à une évaluation du déploiement. Les sites de vaccination retenus et les dates de déploiement seront déterminés une fois cette évaluation complétée », a pour sa part indiqué la porte-parole du MSSS, Marie-Claude Lacasse.

« Lorsque les reconnaissances seront complétées, nous serons en mesure de déployer le nombre approprié de militaires aux endroits ciblés par la province », a précisé M. Minden. « Des militaires pourraient recevoir leur séance de familiarisation dès [mardi]. Pour le moment, nous concentrons nos efforts dans la région de Montréal à la demande de la province », a-t-il ajouté.

À Laval, les soldats seront principalement affectés à des « tâches administratives », a précisé par courriel la porte-parole du CISSS de Laval, Judith Goudreau. « Ils commenceront une formation cette semaine avant d’être officiellement déployés sur le terrain. »

En tout, ce sont jusqu’à 200 militaires qui seront déployés dans des cliniques de vaccination, pour le moment dans la région de Montréal. « Nos fonctionnaires continuent d’évaluer quelles autres ressources fédérales peuvent être utilisées pour aider la province à combattre la COVID-19 », a poursuivi Bill Blair dans un second gazouillis.

TRUDEAU RECEVRA SA TROISIÈME DOSE CE MARDI

Le premier ministre Justin Trudeau recevra sa dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 mardi matin. M. Trudeau se rendra dans une pharmacie de la région d’Ottawa en début de journée pour recevoir sa troisième injection. Toutes les personnes de 18 ans et plus sont admissibles à recevoir leur dose de rappel en Ontario. Le premier ministre a reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca en avril, avant de se voir administrer une dose de Moderna en juillet. Par ailleurs, la prise de rendez-vous pour la dose de rappel s’amorce ce mardi pour la population générale au Québec, avec la tranche d’âge des 55-59 ans.

— La Presse Canadienne

Source : lapresse.ca

Partager
Revenir en haut de la page