Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / L’activité chirurgicale à son plus bas depuis des mois
L’activité chirurgicale à son plus bas depuis des mois
PHOTO : RADIO-CANADA / SYLVAIN ROY ROUSSEL

L’activité chirurgicale à son plus bas depuis des mois

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, est à revoir son plan de relance des chirurgies. Différents scénarios sont envisagés dont celui de ramener au public des infirmières du privé et de faire une pause dans l’octroi de nouveaux permis pour des chirurgies au privé.

Au mois de juin, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, avait espoir de présenter à l’automne les détails d’un plan de relance des chirurgies prévoyant un rattrapage sur deux ans.

On vise à mettre en œuvre des solutions afin […] de rétablir un taux d’activité chirurgicale à 100 % d’ici octobre 2021 […] et augmenter progressivement ce taux jusqu’à 115 % entre l’automne 2021 et l’automne 2022, disait-il.

L’objectif était d’augmenter la cadence afin de réduire la liste d’attente sous le niveau prépandémique d’ici mars 2023.

Or, selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le taux d’activités chirurgicales a atteint un creux de 73 % au début septembre, y compris la part des chirurgies réalisées dans des cliniques privées (13 points).Début du widget . Passer le widget?

Lire la suite de l’article sur le site web de ICI-RADIO CANADA.

Partager

Revenir en haut de la page