Accueil / AQDR / Communiqués de presse / Enquête publique sur les CHSLD : L’AQDR en faveur de la décision du coroner en chef du Québec
Enquête publique sur les CHSLD : L’AQDR en faveur de la décision du coroner en chef du Québec

Enquête publique sur les CHSLD : L’AQDR en faveur de la décision du coroner en chef du Québec

COMMUNIQUÉ

Enquête publique sur les CHSLD : L’AQDR en faveur de la décision du coroner en chef du Québec

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) salue la décision du Coroner en chef du Québec, Me Pascale Descary, d’ordonner la tenue d’une vaste enquête publique sur certains décès survenus au cours de la pandémie de la COVID-19 dans les CHSLD, les résidences privées pour aînées et les autres milieux d’hébergement pour personnes vulnérables ou en perte d’autonomie.

L’AQDR considère que c’est une décision avisée considérant que c’est en CHSLD que l’on compte le plus de victime de la COVID-19. Pour l’AQDR c’est un premier pas dans la bonne direction. Toutefois, l’AQDR continue à réclamer du gouvernement Legault la tenue d’États généraux sur toute la problématique des enjeux des milieux de vie destinés des aînés avant, pendant et après la COVID-19.

Sur ce point, Me Descary aurait déclaré : « Ce processus entièrement public permettra à la population québécoise d’être informée des faits soulevés lors des audiences et de suivre la réflexion sur cet important enjeu de société ».

CITATION

« L’AQDR salue cette initiative qui intervient peu après une autre enquête annoncée par la Protectrice du citoyen. Ces deux enquêtes parallèles devraient déboucher sur des recommandations à l’usage des décideurs politiques et de tous les défenseurs des droits des ainés les plus démunis ».

Pierre Lynch, président de l’AQDR

L’AQDR invite ses 23 000 membres à participer à ces audiences visant à faire toute la lumière sur les décès survenus en CHSLD et qualifiés de « violents, obscurs ou qui pourraient être liés à de la négligence ».

Il y aura tout l’été pour examiner et commenter le projet de loi qui recevra sans doute sa sanction à l’automne. On verra alors comment la ministre passera des mots bien médiatisés à l’action efficace et comment elle montrera l’ouverture et la souplesse nécessaires dans ses nominations aux comités.

À propos de l’AQDR

Depuis 41 ans, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) est présente dans la société québécoise pour défendre les droits des aînés et faire entendre leur voix. L’AQDR regroupe tout près de 25 000 membres dans 42 sections dans les 16 régions administratives du Québec.

Partager

Revenir en haut de la page