Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / Déploiement d’un projet pour diminuer le recours systématique à l’urgence
Déploiement d’un projet pour diminuer le recours systématique à l’urgence

Déploiement d’un projet pour diminuer le recours systématique à l’urgence

QUÉBEC, le 4 juin 2021 /CNW Telbec/ – Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce aujourd’hui le déploiement d’un projet de régulation des demandes préhospitalières pour les appels non urgents, qui s’appliquera, à terme, à l’ensemble du territoire québécois. Il s’agit d’un projet représentant une diminution annuelle de 60 000 transports vers les urgences dès 2022-2023.

Les appels de niveau de priorité non urgent pour les services préhospitaliers d’urgence (SPU) seront ainsi traités, dans un premier temps, par une des unités de soutien clinique des SPU qui sont situées dans les régions suivantes : Montréal-Laval, Montérégie, Capitale-Nationale, Laurentides et Estrie. Ce projet vise à diminuer le recours systématique à l’urgence, tout en assurant une qualité de service et une optimisation des services déjà disponibles, en dehors des urgences hospitalières.

Cet investissement de 54,1 M$ sur cinq ans permettra de restreindre la hausse du volume d’appels liée à l’augmentation des besoins et au vieillissement de la population. L’objectif de cette approche est que les usagers en situation de détresse vitale puissent recevoir une prise en charge ambulancière et hospitalière plus rapide et que tous les usagers bénéficient de services mieux adaptés à leurs besoins.

Citation :

« Outre les nombreux avantages permettant l’optimisation de la gestion des appels et des services, ce processus de régulation des demandes permettra d’offrir une meilleure expérience de soins aux usagers, en adéquation avec leurs besoins réels, et en temps opportun. Dans un contexte de surcharge des milieux hospitaliers, une telle approche aura un effet réel et durable sur la capacité de notre réseau, et notamment sur la qualité des conditions de travail du personnel. Ce projet s’inscrit dans la volonté de notre gouvernement d’améliorer l’accès aux soins de première ligne, tout comme notre annonce d’investissements pour bonifier le soutien à domicile. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Partager

Revenir en haut de la page