Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / Décès dans les CHSLD : l’absence des aidants naturels a fait mal, selon la coroner
Décès dans les CHSLD : l’absence des aidants naturels a fait mal, selon la coroner
La pandémie a mis en lumière le rôle essentiel que jouent les aidants naturels dans les CHSLD. PHOTO : RADIO-CANADA

Décès dans les CHSLD : l’absence des aidants naturels a fait mal, selon la coroner

L’enquête de la coroner sur les décès survenus au CHSLD René-Lévesque de Longueuil a mis en lumière l’apport des aidants naturels : lorsqu’ils n’ont pu visiter leurs proches ni aider à leur donner des soins durant la pandémie, leur absence s’est fait durement sentir.

Cette semaine, l’enquête publique de la coroner s’est déplacée à Longueuil.

Me Géhane Kamel a pour mandat d’enquêter sur les décès survenus en CHSLD et autres résidences pour aînés et personnes vulnérables lors de la première vague de la pandémie de COVID-19, au printemps 2020.

Comme dans bien d’autres de ces résidences, il manquait de personnel au CHSLD René-Lévesque avant la crise sanitaire, une situation qui s’est aggravée lors de celle-ci, ont relaté plusieurs témoins depuis lundi.

Mercredi, une préposée aux bénéficiaires a expliqué que, lorsqu’elle voyait la famille d’un résident arriver à l’heure d’un repas, elle était très contente.

Faire manger 16 résidents, c’est dur, a-t-elle rapporté. L’aide de la famille la soulageait : Ça nous enlevait une charge de travail.

Lorsque les visites au CHSLD ont été interdites à la mi-mars, selon une directive de la santé publique qui cherchait à protéger les résidents, ça a eu un impact sur les soins, a-t-elle relaté. Elle croit qu’il est fort possible dans cette période digne d’une zone de guerre que le personnel ait manqué de temps pour bien hydrater les résidents.

Lire la suite de l’article sur le site web de ICI RADIO CANADA.


Partager

Revenir en haut de la page