Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / Craintes d’exode chez les préposés aux bénéficiaires
Craintes d’exode chez les préposés aux bénéficiaires
PHOTO : RADIO-CANADA / IVANOH DEMERS

Craintes d’exode chez les préposés aux bénéficiaires

Avec la quatrième vague de la COVID-19 qui commence à perdre un peu de vigueur au Québec, les organismes communautaires d’hébergement redoutent un retour à la normale. Leurs employés perdront progressivement les primes offertes durant la pandémie, sans aucune autre compensation.

Alors que Québec multiplie les incitatifs pour ramener les travailleurs de la santé dans le réseau public, le milieu communautaire craint un exode qui pourrait les obliger à fermer des ressources sur lesquelles compte pourtant le gouvernement.

On ne peut pas faire comme un restaurant et dire : on manque de personnel, on ferme le lundi et le mardi! Nous c’est du 24 sur 24, sept jours sur sept, nous explique Michel Coutu, président du conseil d’administration des Maisons d’à côté, dans Lanaudière.

Lire la suite sur le site web de ICI-RADIO CANADA.

Partager

Revenir en haut de la page