Accueil / AQDR / Communiqués de presse / (Communiqué) Coût d’hébergement en CHSLD, en RI et RTF: L’AQDR en faveur du projet de révision gouvernementale tel qu’annoncé
(Communiqué) Coût d’hébergement en CHSLD, en RI et RTF: L’AQDR en faveur du projet de révision gouvernementale tel qu’annoncé

(Communiqué) Coût d’hébergement en CHSLD, en RI et RTF: L’AQDR en faveur du projet de révision gouvernementale tel qu’annoncé

Montréal, le 29 juillet 2020 – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) voit d’un bon œil l’annonce gouvernementale d’aujourd’hui à l’effet de réviser le calcul de la contribution des personnes hébergées en CHSLD, en ressources intermédiaire et de type familial. Elle souhaite toutefois que cette révision soit applicable à tous les aînés vulnérables et qu’elle comporte une indexation annuelle des exemptions et exonérations, la dernière évaluation du calcul de la contribution datant de 1983.

Le projet de règlement doit entrer en vigueur le 1er janvier 2021 et affectera les montants d’exemptions et d’exonérations qui permettent de calculer la contribution des adultes hébergés dans le réseau public, particulièrement ceux qui détiennent des valeurs immobilières, une automobile ou encore des avoirs financiers personnels.

Ainsi, une personne hébergée pourra détenir une résidence d’une valeur de 226 195$ plutôt que de 40 000 $ sans que l’exemption à laquelle elle a droit ne soit impactée. Même chose pour une automobile dont le montant d’exemption passera de 4000 $ à 10 000 $. Quant aux avoirs liquides, ils passeront à 2500 $ pour une personne seule et à 5000 $ pour une famille.

Selon les données du Protecteur du citoyen, il y a actuellement près de 31 % des 39 467 personnes hébergées qui ont droit à une diminution des coûts d’hébergement en raison d’exemptions et d’exclusions applicables au calcul de la contribution de l’adulte hébergé. Une situation jugée « inacceptable » par le Protecteur du citoyen dans un rapport datant du 10 juin.

Citation

« Cette révision du calcul de la contribution est un pas dans la bonne direction, souligne Pierre Lynch, président de l’AQDR nationale. Mais il aura fallu attendre 37 ans et des centaines de plaintes déposées ici et là pour qu’enfin, les résidents hébergés soient entendus et surtout compris. Pour nous, il est clair que les changements apportés doivent bénéficier à l’ensemble des personnes hébergées et tenir compte de l’extrême précarité financière dans laquelle elles sont plongées. »

À propos de l’AQDR

Depuis 41 ans, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) est présente dans la société québécoise pour défendre les droits des aînés et faire entendre leur voix. L’AQDR regroupe tout près de 25 000 membres dans 42 sections dans les 16 régions administratives du Québec. 

Partager

Revenir en haut de la page