Accueil / AQDR / Communiqués de presse / [Communiqué]La Coalition pour la dignité des aînés rencontre le secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés pour faire entendre ses priorités
[Communiqué]La Coalition pour la dignité des aînés rencontre le secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés pour faire entendre ses priorités

[Communiqué]La Coalition pour la dignité des aînés rencontre le secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés pour faire entendre ses priorités

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Pré-campagne fédérale

La Coalition pour la dignité des aînés rencontre le secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés pour faire entendre ses priorités

Québec, le jeudi 29 juillet 2021 – Des représentants de la Coalition pour la dignité des aînés, formée de six grandes associations représentant près de 150 000 personnes aînées ont rencontré cet après-midi le secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés et député d’Argenteuil-Petite-Nation, Stéphane Lauzon, afin de lui indiquer les priorités des aînés québécois à l’aube de la campagne électorale fédérale.

La discussion a permis de mettre en relief les inquiétudes des membres de la Coalition relativement à la situation financière des personnes aînées. En effet, malgré certaines avancées, plusieurs personnes de plus de 65 ans vivent toujours sous le seuil de la pauvreté et continuent d’être en situation de précarité.

« Nous avons le devoir de rappeler constamment au gouvernement qu’en 2021, près de 4 personnes âgées de 65 ans et plus sur 10 doivent compter sur le Supplément de revenu garanti pour boucler leur budget, et parfois, ces mêmes sommes ne sont pas suffisante pour se sortir de la précarité », a expliqué madame Lise Lapointe, présidente de l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et autres services publics du Québec (AREQ).

Parmi leurs différentes propositions, la CDA croit que le gouvernement devrait établir une nouvelle allocation financière qui vise directement les aînés qui ne bénéficient pas d’une rémunération suffisante pour vivre adéquatement.

Rappelons qu’au cours de la dernière année, une hausse de 10% a été annoncée à la pension de sécurité de vieillesse (PSV), mais cette hausse n’est offerte qu’aux personnes âgées de 75 ans et plus. « Nous nous expliquons très mal l’entêtement du gouvernement à ne pas accorder aux 65 ans et plus la même dignité qu’aux 75 ans et plus, et n’avons pu obtenir de réponses à nos questions au cours de cette rencontre », a indiqué le porte-parole de la CDA et président de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), Pierre Lynch.

Des transferts attendus pour le réseau de la santé

La Coalition pour la dignité des aînés a également profité de l’occasion pour rappeler au secrétaire parlementaire de la ministre des Aînés ses inquiétudes relativement aux transferts offerts aux provinces en matière de soins de santé. Pour la Coalition, si le manque à gagner n’est pas comblé, il est évident que des bris de services surviendront à un moment ou un autre et les aînés québécois risquent d’en faire les frais.

« La solution pour améliorer les conditions de vie des aînés passe notamment par les soins à domicile. Actuellement, seulement 25% des sommes imparties pour les soins de longue durée sont destinées à ces types de soins. Si des sommes plus importantes étaient accordées aux gouvernements provinciaux, le virage serait peut-être plus facile à prendre », a expliqué Rose-Mary Thonney, présidente de l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP).

38 solutions pour la dignité des aînés

Rappelons que la CDA a récemment rendu public un document proposant 38 solutions visant à améliorer la qualité de vie des aînés. Parmi celles-ci, citons une hausse du Supplément de revenu garanti, une baisse à 65 ans du seuil d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse et la création d’une nouvelle allocation pour les aînés qui n’ont pas un revenu suffisant à la retraite. De plus, la Coalition propose de bonifier le crédit d’impôt pour les frais médicaux et de diminuer le seuil d’admissibilité de 3 % à 1,5 % des revenus pour les 65 ans et plus.

À propos des associations qui forment la Coalition pour la dignité des aînés

À propos de l’AREQ-CSQ – Fondée en 1961, l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec compte plus de 59 000 membres dans l’ensemble des régions du Québec. Elle a notamment pour mission de promouvoir et de défendre les intérêts et les droits culturels, sociaux et économiques de ses membres et des personnes aînées. L’AREQ est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

À propos de l’AQRP – Fondée en 1968, l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et les intérêts économiques, financiers, culturels, intellectuels et sociaux des retraités de l’État et des aînés du Québec. Elle compte près de 33 000 membres.

À propos de l’AQDR – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission la défense collective des droits économiques, politiques, sociaux et culturels des personnes à la retraite et à la préretraite. Elle porte leur voix sur la place publique, représente leurs droits et agit comme moteur de changement pour l’amélioration de leur qualité de vie. L’AQDR représente quelque 25 000 membres regroupés en 41 sections locales, partout au Québec.

À propos de l’AAR – Née en 1998, l’Alliance des associations de retraités se veut un outil à caractère politique pouvant canaliser, pour la protection et l’amélioration des conditions de vie des retraités qu’elles représentent, la force de ses associations membres. Depuis la réorganisation du secteur municipal dans les années 2000 à 2006, avec l’adoption des projets de loi 124, 170 et 9, l’Alliance des associations de retraités regroupe uniquement les associations des secteurs public et parapublic. Elle regroupe actuellement 13130 retraités des secteurs public/parapublic.

À propos du RIIRS – Depuis 25 ans, le Regroupement interprofessionnel des intervenantes retraitées des services de santé rassemble les infirmières, les infirmières auxiliaires, les inhalothérapeutes ainsi que les perfusionnistes cliniques retraitées. Le RIIRS est une organisation, qui rassemble plus de 10 500 membres, visant à favoriser une meilleure défense des droits et intérêts de ses membres et à fournir le soutien nécessaire à l’amélioration de leur qualité de vie en participant aux grands débats publics relatifs aux intérêts des retraités.

À propos de l’AQDER – L’Association québécoise des directeurs et directrices d’établissement d’enseignement retraités est un organisme sans but lucratif fondé en 1976, et dont la mission est de regrouper les personnes des directions d’établissement d’enseignement retraitées afin de favoriser leur mieux-être et de prendre en compte l’évolution de leurs besoins.

– 30 –

Source : Coalition pour la dignité des aînés
Informations : Elizabeth Hallée-Lamarche
418 932-9371
ehallee@catapultecommunication.com

Partager

Revenir en haut de la page