Accueil / AQDR / Communiqués de presse / [Communiqué] – Plus de 3 000 signatures pour demander le respect des droits des personnes aînées en résidence privée
[Communiqué] – Plus de 3 000 signatures pour demander le respect des droits des personnes aînées en résidence privée

[Communiqué] – Plus de 3 000 signatures pour demander le respect des droits des personnes aînées en résidence privée

Communiqué

Plus de 3 000 signatures pour demander le respect des droits des personnes aînées en résidence privée : l’Estrie interpelle la ministre Blais

 SHERBROOKE, le 5 juin 2019 – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) Sherbrooke est heureuse d’annoncer le dépôt officiel de sa pétition pour le respect des droits des personnes aînées en résidence privée à l’Assemblée nationale le 5 juin. Madame Geneviève Hébert, députée de Saint-François et membre du gouvernement, fera le dépôt de la pétition papier qui a amassé quelque 1 500 signatures, alors que Madame Christine Labrie, députée solidaire de Sherbrooke, déposera la pétition électronique qui a permis de récolter 1 874 signatures entre le 26 mars dernier et le 3 juin.

Les revendications de l’AQDR Sherbrooke énoncées dans la pétition sont les suivantes :

  • Que le gouvernement prodigue un meilleur soutien aux petites résidences privées pour le maintien de leurs services aux personnes aînées.
  • Que le délai d’avis de six mois lors de la fermeture d’une résidence soit exigé et respecté et que les indemnités prévues soient versées aux personnes touchées.
  • Qu’une réforme de la Régie du logement soit réalisée afin de mieux répondre aux besoins des personnes aînées vulnérables dans les résidences privées.

Rappelons que cette pétition est née de l’initiative d’une citoyenne de Sherbrooke, Madame Guylaine Moisan, dont la mère a dû être relocalisée en moins d’une semaine à la suite de la fermeture de la Résidence Treizième Nord en juin 2018. La Tribune a relaté son histoire dans un article paru le 6 mai dernier.

Le dépôt de cette pétition suit de près la remise d’un document de recommandations à la ministre Blais qui était de passage en Estrie le 27 mai dernier. Ce document est issu d’une rencontre, initiée par l’AQDR Sherbrooke, de plusieurs organismes communautaires œuvrant auprès des personnes aînées vulnérables en Estrie. Il énonce des recommandations très claires pour endiguer la maltraitance institutionnelle et améliorer les conditions de vie des personnes aînées en résidence privée. Cela passe notamment par une formation rigoureuse des gestionnaires de résidences privées pour travailler auprès de personnes aînées vulnérables et par un véritable processus de plaintes qui permet d’imposer des sanctions aux établissements reconnus coupables d’enfreindre les droits de ces personnes.

Les organismes réclament aussi une réforme radicale de la Régie du logement et la création d’un bail spécifique pour tenir compte des particularités des résidences privées et faire respecter les droits des personnes aînées qui sont trop souvent bafoués. De plus, il préconise la mise en place de mécanismes pour éviter les fermetures sauvages de résidences qui déracinent les personnes de leur milieu et un meilleur soutien aux personnes et familles touchées par les fermetures. Les CISSS-CIUSSS doivent assumer pleinement leur responsabilité populationnelle dans ce dossier.

Enfin, le groupe de travail milite en faveur du logement social et coopératif pour aînés dans lequel il voit beaucoup de réussites et de développements possibles dans le futur. Le gouvernement dans ce cas devrait agir comme moteur pour faciliter la mise en place d’habitations innovantes pour aînés et s’appuyer sur les expertises locales déjà développées, par exemple en diffusant les résultats du Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke à ce sujet.

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de Sherbrooke représente 700 membres en Estrie. Elle défend depuis 29 ans les droits et intérêts des personnes de 50 ans et plus sur la place publique. L’AQDR agit comme un moteur de changement pour l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées.

  • 30 –

Pour information : Isabelle Guérard ou Michèle Provencher
819-829-2981

Revenir en haut de la page