Accueil / Qui sommes-nous ? / Prix Yvette-Brunet

Prix Yvette-Brunet

  • 2015 Centre-du-Québec
  • 2014 Alma Lucie Harvey, présidente
  • 2013 Rouyn-Noranda France Neuveu, trésorière
  • 2012 Lévis Rive-Sud Réjeanne Grondin, présidente
  • 2011 Québec Laurent Rodrigue, président
  • 2010 Haut-Richelieu Félix Blanchard, président
  • 2010 Des-Chenaux Charles-Henri Masson, président
  • 2009 St-Félicien Benoît Laprise, président
  • 2008 Montréal-Nord Ronald St-Jean, président
  • 2007 Sherbrooke Thérèse St-Cyr, présidente
  • 2006 Memphremagog Pierre Alain, président
  • 2005 Alma Margot Tremblay, présidente
  • 2004 Mékinac Gisèle Trudel , présidente
  • 2003 Granby Marcel Rochon, président
  • 2002 Montréal-Nord Ronald St-Jean, président
  • 2001 Roberval Yolande Bouchard, présidente
  • 2000 Haut-Richelieu Yolande Richer, présidente
  • 1999 Laval Lucie Bourdon, présidente
  • 1998 Beauharnois Pierrette Auger, présidente
  • 1997 Québec Marguerite Pouliot, présidente
  • 1996 Montréal-Nord Claude Potvin, président

Yvette Brunet était toute préoccupée par son retour aux études lorsqu’elle entendit parler de l’AQDR. Comme elle avait l’âge requis pour devenir membre, elle se rapprocha de l’association et devint présidente provinciale pendant plusieurs années, jusqu’à ce que ses forces s’affaiblissent et qu’elle nous quitte en nous laissant le souvenir indélébile de son engagement, de sa disponibilité et de ses nombreuses réalisations. Le «pouvoir gris», elle l’a personnalisé entraînant avec elle les sections dans la lutte à la pauvreté, au logement décent, à un revenu de retraite plus élevé et contre toutes les formes de violence.

En souvenir de cette présidente si dynamique, le Conseil d’Administration a créé le prix Yvette Brunet qui est décerné, à chaque assemblée générale, à trois (3) sections qui se sont particulièrement distinguées au cours de l’année écoulée. Les trois (3) prix constituent la reconnaissance d’une réalisation ou d’un engagement exemplaire dans la promotion et la défense des droits des personnes aînées. Les sections méritantes doivent se distinguer par leurs interventions et leurs réalisations collectives ou pour la réalisation d’un ensemble d’activités portant par exemple sur l’implication dans le milieu , le rayonnement et l’ampleur du projet ou encore sur le parrainage et la fondation d’une section.

PRIX YVETTE-BRUNET
Par Robert Morin
Président de l’AQDR
Le 8 juin 1994

En santé comme en maladie, Madame la Présidente, on ne peut que parler de vous au présent. C’est ce que je ferai.

En ce 15e anniversaire de l’AQDR provinciale, nous nous en voudrions de ne pas souligner d’une façon bien tangible le cheminement de notre Présidente, Mme Yvette Brunet, au sein de notre Association.

Madame, vous avez été de tous les combats dans la promotion et la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées. Pendant plus d’une décennie qui ne vous a pas vue sur la ligne de feu! Votre énergie fulgurante et à toute épreuve a su mobiliser à travers la province des concitoyens et concitoyennes à qui vous avez transmis votre enthousiasme, votre clairvoyance. Des sections, près d’une quarantaine aujourd’hui, ont vu le jour! Vous avez porté bien haut la bannière de l’AQDR. Les sections ont suivi leur chef. Les combats ont été durs, acharnés parfois. Nombreuses ont été les victoires! De toutes ces actions, de tous ces discours, Madame la Présidente, nous vous en somme reconnaissants.

Sous votre gouverne, Madame Brunet, notre Association s’est développée, a grandi et, aujourd’hui, avec force et conviction elle se fait entendre à Québec, à Ottawa. Nous sommes observés, écoutés avec crainte et respect. Partout, elle suscite de l’intérêt.

Personne n’ignore, Madame la Présidente, que vous vous êtes donnée sans compter, corps et âme, à cette cause que vous avez faite vôtre, soit la promotion et la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées. Tous nous reconnaissons votre activité trépidante, votre dévouement inlassable. Que d’heures ou plutôt que de journées vous avez consacrées à l’AQDR! Sans relâche, vous avez parcouru les routes du Québec, peu importe la saison. Les journaux, la radio, la télé ont transmis vos messages. Partout où la voix des sans-voix devait se faire entendre, vous étiez là, à l’avant-garde, sur les remparts. Qui ne vous a pas vue, qui ne vous a pas entendue, petite femme à l’aspect frêle, mais combien déterminé, défendre des dossiers d’une importance capitale pour toutes les personnes retraitées et préretraitées?

Appuyée par les conseils d’administration qui se sont succédé et par le personnel permanent du bureau provincial, l’AQDR s’est fait entendre par les gouvernements. Invariablement, ils faisaient la sourde oreille… Sous les pressions exercées par le pouvoir gris, ils se rendaient à l’évidence et modifiaient leurs politiques.

Pour tout cela, Madame la Présidente, et pour tout ce que je dois passer sous silence, votre modestie ne me le permettrait pas, c’est dans le cœur de chacun et chacune des membres de nos sections que vous trouverez notre façon intime et bien personnelle de vous dire merci.

Oui, nous voulons perpétuer votre souvenir. Afin que dans chacune de nos sections, non seulement on se rappellera qui est Yvette Brunet, nous voulons vivre de ses enseignements, des exemples qu’elle nous a donnés.

Dans ce but, avec l’approbation de tous les membres ici présents, réunis en assemblée générale, je m’autorise à proclamer haut et fort, la naissance du Prix Yvette-Brunet. Tel est l’hommage bien mérité qu’unanimement nous vous rendons.

Pourquoi un Prix Yvette-Brunet? En plus de rappeler à tous nous membres celle qui, pendant plusieurs années a présidé aux destinées de l’AQDR dans la joie, dans l’adversité, quelques fois dans l’indifférence pour ne pas dire dans l’incompréhension, ce prix sera remis par celle que nous honorons ce soir à la section qui se sera distinguée d’abord par ses réalisations et ensuite par le recrutement.

Selon les évaluations du comité, ce prix sera remis à la section qui se hissera au premier rang. Il viendra couronner les efforts déployés. Dès la reprise de nos activités en septembre prochain, le comité Prix Yvette Brunet sera mis sur pied et nous fera connaître les règlements qui régiront l’évaluation des sections et proclamera, lors de notre prochaine assemblée générale, celle qui se sera le plus distinguée au cours de l’année écoulée.

Et vous, Madame la Présidente, qui connaît si bien nos sections, accepteriez-vous de présider le comité appelé à remettre annuellement le prix Yvette-Brunet?

Merci, bravo et longue vie, Madame Brunet!

La reconnaissance de tous les membres de l’AQDR vous est acquise. Ce n’est qu’un au revoir!

Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page