Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / Pfizer et Moderna adaptent leurs vaccins contre la COVID-19 au variant Omicron
Pfizer et Moderna adaptent leurs vaccins contre la COVID-19 au variant Omicron
PHOTO : AFP VIA GETTY IMAGES / JAVIER TORRES

Pfizer et Moderna adaptent leurs vaccins contre la COVID-19 au variant Omicron

Le patron du laboratoire Pfizer a assuré lundi qu’une version du vaccin contre la COVID-19 adaptée au variant Omicron sera au besoin prête en mars, tandis que son homologue de chez Moderna a évoqué la préparation d’un vaccin similaire pour l’automne.

Je ne sais pas si on en aura besoin, je ne sais pas s’il sera utilisé ni comment il le sera, mais nous serons prêts. L’usine en a déjà commencé la production, a déclaré Albert Bourla sur la chaîne financière américaine CNBC.

Il avait indiqué dès fin novembre que son entreprise avait déjà commencé à travailler sur une nouvelle version du vaccin ciblant plus spécifiquement Omicron.

« Nous espérons pouvoir arriver à un produit qui protégera beaucoup mieux contre les infections en particulier, car la protection contre les hospitalisations et les cas sévères est assez raisonnable avec les vaccins actuels, si vous avez eu la troisième dose. »— Une citation de  Albert Bourla, directeur général de Pfizer

Il faut toutefois encore mener des études pour savoir si une quatrième dose est nécessaire, a-t-il ajouté.

Moderna bientôt en essai clinique

Le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel, a de son côté indiqué que son laboratoire travaillait pour cet automne sur une dose de rappel visant également Omicron, qui devrait entrer bientôt en essai clinique.

Nous discutons actuellement avec des responsables sanitaires du monde entier pour décider de ce que nous pensons être la meilleure stratégie pour le rappel potentiel pour l’automne 2022, a-t-il déclaré sur CNBC.

Nous pensons qu’il contiendra Omicron, mais pourrait aussi inclure d’autres éléments, a-t-il ajouté.

« Nous devons faire attention à essayer de garder un temps d’avance sur le virus, et non rester derrière lui. »— Une citation de  Stéphane Bancel, directeur général de Moderna

Agence France-Presse

Source : radio-canada

Partager
Revenir en haut de la page