Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / Les aînés, soignés chez eux plutôt qu’à l’hôpital
Les aînés, soignés chez eux plutôt qu’à l’hôpital

Les aînés, soignés chez eux plutôt qu’à l’hôpital

La clinique des aînés, lancée en février dernier à Québec par l’Hôpital Saint-François d’Assise, commence à faire ses preuves. Le projet pilote vise à diminuer les visites à l’urgence, à écourter les hospitalisations et même à les éviter. Nous sommes allés voir comment cela fonctionne

Dans l’unité de courte durée gériatrique de l’Hôpital Saint-François d’Assise, des patients marchent dans les couloirs, d’autres sont alités et certaines chambres sont vides.

 Initialement, il y avait 31 lits d’hospitalisation [dans cette unité], et maintenant on est rendu à 18. Notre objectif, c’est 16, explique Nathalie Allaire, cogestionnaire de la clinique pour aînés.

Les lits sont libres parce que, depuis février, 50 personnes ont été renvoyées à la maison, tout en recevant des soins aigus de courte durée, plutôt que d’être hospitalisées. Car désormais, lorsqu’un patient aîné arrive à l’urgence et que l’urgentologue le dirige vers l’unité de gériatrie, deux options s’offrent : le médecin peut décider d’hospitaliser le patient ou lui dire de rentrer chez lui. Dans ce dernier cas, la clinique mobile des aînés viendra le soigner à la maison.

Lire la suite sur le site web de ICI-Radio CANADA.

Revenir en haut de la page