Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / « Le système de santé Québécois mis en échec »
« Le système de santé Québécois mis en échec »
Photo Source: Olivier Jean- Archives La Presse

« Le système de santé Québécois mis en échec »

Extrait d’un article publié par: La Presse

« MARJOLAINE GOUDREAU ET NATALIE STAKE-DOUCET RESPECTIVEMENT PRÉSIDENTE DU REGROUPEMENT DE PERSONNES DU DOMAINE DU TRAVAIL SOCIAL ET PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS, ET PLUS DE 200 AUTRES SIGNATAIRES* »

« La vision médicale hospitalocentriste, la centralisation des pouvoirs de gouvernance et l’organisation du travail basée sur l’approche industrielle sont les trois piliers sur lesquels les derniers gouvernements ont édifié l’actuel système québécois de santé et des services sociaux. Or, si, pour évaluer ledit système, on interroge les chercheurs et les associations qui représentent la population desservie et les intervenants, le verdict paraît sans équivoque : le système québécois est mis en échec par ses réformes. »

« Sur le terrain, les gestionnaires installés dans les nouvelles mégastructures (CIUSSS, CISSS) sont plus éloignés que jamais des intervenants et de la population. »

« En contexte de COVID-19, ce modèle de gouvernance axé sur la gestion top-down pose problème jusqu’à compromettre la sécurité des intervenants et de la population. La récente expérience des CHSLD en fait la démonstration. En privant d’un pouvoir décisionnel les directions locales et leurs gestionnaires, la centralisation a pour conséquence de dévaloriser, voire de paralyser toute initiative locale. À terme, ce type de gouvernance démotive, désolidarise et déresponsabilise les acteurs concernés. »

Pour lire l’article complet sur le site Web de La Presse ,cliquez ce lien en bleu.

Partager

Revenir en haut de la page