Jour de la terre 2021

Depuis 1970, le jour de la TERRE est célébré dans divers pays. Cette année, le thème canadien « Prenons soin de la planète » nous invite à des actions particulières afin de protéger notre environnement. Avec la pandémie, on nous incite au port du masque, à nous protéger contre les polluants en évitant l’achat et l’utilisation de produits toxiques, au nettoyage de nos conduits d’air dans les maisons, en limitant la production de déchets en réduisant l’achat de biens à la source, sinon en recyclant, en réutilisant si possible.

L’environnement, l’utilisation de la planète TERRE et ses biens ont des retombées positives ou négatives pour les citoyennes et citoyens. Respectons donc notre planète!

Si nous avons la chance de pouvoir acheminer vers les bons endroits (certains magasins, écoles, centres de récupération, organismes ou autres), nous pouvons récupérer certains objets qui, autrement, se retrouveraient à la poubelle. Merci donc à vous qui alimenterez les boîtes de récupération avec les piles hors d’usage, les goupilles des canettes, les attaches de pain, les cartouches d’encre, les capsules de bouteilles, les boîtes d’œufs et même les brassières. Ces divers objets contribuent à l’achat de biens pour des besoins particuliers. L’argent recueilli par la vente des objets récupérés peut aussi servir pour des dons à des organismes. Il est certain, en ces temps de pandémie, qu’il soit plus difficile d’acheminer le matériel ramassé, mais un jour, plus ou moins lointain, la pandémie sera chose du passé et les activités reprendront. Vous pourrez alors acheminer les divers objets récupérés.

Comme nous ne pouvons célébrer le jour de la TERRE avec des conférences en présentiel, nous pouvons lire sur le sujet (Laure Waridel a d’ailleurs écrit un livre axé sur l’environnement : « La transition, c’est maintenant ». Madame Waridel parle d’une transition vers une économie écologique et responsable. Elle encourage à tendre vers le zéro déchet, à changer la façon de se nourrir, à réfléchir sur nos moyens de transport, à habiter la terre autrement). Nous pouvons aussi poser un geste simple pour aider la planète : apporter son sac pour l’achat d’emplettes, et ce, pas seulement à l’épicerie. Nous contribuerons ainsi à la réduction du plastique et ses effets nocifs même en temps de pandémie, alors que l’accès aux épiceries zéro déchet et l’achat en vrac sont inaccessibles, de simples gestes peuvent contribuer à faire la différence. Pensons à un emballage restreint, à l’élimination des sacs de plastique entre autres.

Bonne journée en ce 22 avril et pensons à un geste pour aider la planète. Vous pouvez partager vos bonnes idées, vos trucs pour un meilleur environnement.

POUR LES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION AQDR SECTION TROIS-RIVIÈRES

Mariette Gélinas, présidente

Articles en lien

AQDR