Accueil / AQDR / AQDR dans les médias / Droits des aînés : des promesses électorales insuffisantes, croient des organismes
Droits des aînés : des promesses électorales insuffisantes, croient des organismes
PHOTO : Getty Images / iStock

Droits des aînés : des promesses électorales insuffisantes, croient des organismes

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées estime que les promesses électorales concernant les aînés ne sont pas suffisantes.

Suivre l’entrevue audio de l’AQDR Rouyn Noranda à ICI Radio-Canada.

Selon le directeur de la section rouynorandienne de l’AQDR, Guy Parent, la pandémie a permis de souligner à quel point les aînés sont souvent laissés de côté.

Il affirme que le fédéral n’en fait pas assez pour les aînés, un groupe vulnérable.

La pandémie a en plus fait une explosion des coûts de la vie, qu’on pense au logement, qu’on pense au panier d’épicerie. Ce qu’on offre aux aînés, c’est un montant unique de 500 $, une indexation très maigre avec un système qui est déjà depuis longtemps décrié comme quoi il n’y en a pas suffisamment pour les aînés pour juste leur permettre de vivre convenablement leur vieillesse, avance-t-il.

La directrice générale de la FADOQ en Abitibi-Témiscamingue, Jacynthe Doyon-Goyette, rappelle que plusieurs aînés peuvent toujours être des membres actifs de la société.

On oublie que les aînés, ça peut être un bel atout pour pallier à la pénurie de main-d’oeuvre en ce moment et avec des crédits d’impôt adaptés, on pourrait avoir une main-d’oeuvre d’expérience qui vient nous aider et qui vient redorer aussi notre région qui manque déjà beaucoup de personnel, souligne Mme Doyon-Goyette.

L’AQDR a fait une liste de cinq revendications pour cette campagne fédérale, dont une hausse immédiate des revenus fédéraux de base des aînés et retraités à 2000$ par mois et une augmentation de la contribution fédérale pour les soins de santé.

Partager

Revenir en haut de la page