Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / COVID-19: l’aide financière pour les aînés annoncée par le gouvernement Trudeau
COVID-19: l’aide financière pour les aînés annoncée par le gouvernement Trudeau

COVID-19: l’aide financière pour les aînés annoncée par le gouvernement Trudeau

OTTAWA — Le gouvernement fédéral annonce un paiement unique de 300 $ pour les personnes âgées admissibles à la pension de la Sécurité de la vieillesse. Celles qui sont admissibles au Supplément de revenu garanti recevront 200 $ de plus.

Cette aide financière coûtera 2,5 milliards $ aux coffres de l’état fédéral.

Le président du Conseil du trésor Jean-Yves Duclos et la ministre des Aînés Deb Schulte qui ont fait cette annonce mardi matin estiment que cette aide arrive à point et est préférable à une augmentation mensuelle des versements fédéraux pendant une longue période.

«Les plus petits montants, ce n’est pas approprié dans le contexte actuel. C’est maintenant que la crise a lieu. C’est maintenant que les gens ont besoin de recevoir de l’aide du gouvernement canadien», a argué le ministre Duclos.

Les ministres ont également signalé que les aînés auront jusqu’au début du mois d’octobre pour présenter une déclaration de revenus. En temps normal, ils auraient dû soumettre ces déclarations en juillet pour s’assurer de continuer de recevoir le Supplément de revenu garanti.

La ministre Schulte s’est défendue d’avoir tardé à offrir une aide financière aux personnes âgées vulnérables. Elle a rappelé le paiement supplémentaire, versé en avril, du crédit de la TPS. Elle calcule que 4 millions d’aînés ont reçu cet argent.

Cette nouvelle mesure d’aide financière n’aura pas besoin d’être approuvée par le Parlement, a précisé le ministre Duclos.

Mardi matin, avant l’annonce des ministres, le réseau FADOQ s’était plaint de l’absence de mesures pour les aînés. Le réseau réclamait une augmentation de 10 % de la Sécurité de la vieillesse, rappelant la promesse électorale des libéraux à ce sujet, et une bonification de 50 $ par mois du Supplément de revenu garanti.

«Qu’aucune mesure n’ait encore été annoncée alors que tant de programmes d’aide ont été mis sur pied depuis le début de la pandémie de COVID-19, c’est aberrant », avait déclaré, dans un communiqué, la présidente de l’organisme Gisèle Tassé-Goodman.

Lire la suite de l’article sur le site web de msn.com.

Partager

Revenir en haut de la page