Accueil / AQDR / Actualité et revue de presse / [Communiqué de presse]-L’AQDR félicite la nouvelle ministre responsable des aînés et des proches aidants et réitère la nécessité de revoir les politiques sur le vieillissement
[Communiqué de presse]-L’AQDR félicite la nouvelle ministre responsable des aînés et des proches aidants et réitère la nécessité de revoir les politiques sur le vieillissement
Ministre responsable des aînés et des proches aidants, madame Marguerite Blais

[Communiqué de presse]-L’AQDR félicite la nouvelle ministre responsable des aînés et des proches aidants et réitère la nécessité de revoir les politiques sur le vieillissement

Québec, le 18 octobre 2018 – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraités et préretraités (AQDR) souhaite offrir ses plus sincères félicitations à la nouvelle ministre responsable des aînés et des proches aidants, madame Marguerite Blais. L’AQDR a déjà travaillé dans le passé avec madame la ministre sur les dossiers importants pour les aînés. Nous espérons pouvoir renouveler cette collaboration au courant des prochaines années.

Au cours de la campagne électorale, la Coalition Avenir Québec a démontré l’importance qu’il accorde aux aînés en présentant maintes propositions concrètes afind’améliorer les conditions de vie des aînés. Les problèmes doivent toutefois être considérés dans leur ensemble afin de créer des politiques publiques globales et cohérentes. Pour ce faire, il faut développer une vision globale et inclusive du modèle de société dans lequel nous voulons vivre.

« Les aînés occupent un rôle central et doivent être au cœur même de toutes les orientations et interventions qui les concernent », explique Judith Gagnon.

En 2025, la proportion de personnes âgées passera à environ 23 % de la population du Québec. Il est impératif d’agir immédiatement afin de répondre aux défis démographiques de demain. Plus que jamais, le Québec doit se munir d’une politique d’action globale incluant les besoins des aînés et de la société.

« La société doit s’adapter en changeant de paradigme. Les modèles actuels doivent non seulement être revus, mais aussi réinventés. Nos repères doivent changer. C’est un défi de taille »,souligne Judith Gagnon.

C’est dans cette optique que l’AQDR réitère sa volonté de travailler en partenariat avec le nouveau gouvernement et les acteurs du milieu. Les changements sociaux doivent être réalisés en incluant tous les acteurs ciblés.

 

À propos de l’AQDR

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission exclusive la défense collective, la protection et la promotion des droits des personnes aînées retraitées et préretraitées. Elle compte près de 25 000 membres regroupés en 42 sections locales.

– 30 –

Renseignement :

Félix-Antoine Downs, Agent de communication, (438) 275-1810
fdowns.aqdr@gmail.com
info.aqdrquebec@gmail.com

Revenir en haut de la page