Veuillez prendre note que nos bureaux seront fermés du lundi 23 juillet au vendredi 3 août inclusivement

Accueil / AQDR / Nouvelles de l 'AQDR / Assemblée générale annuelle 2018: les congressistes de l’AQDR à Drummondville les 5 et 6 juin
Assemblée générale annuelle 2018: les congressistes de l’AQDR à Drummondville les 5 et 6 juin

Assemblée générale annuelle 2018: les congressistes de l’AQDR à Drummondville les 5 et 6 juin

Par Pauline Robert, membre du comité Communications et présidente de l’AQDR Granby

 En cette journée pluvieuse du 5 juin, les congressistes sont réunis à l’hôtel Universel de Drummondville. Les sourires indiquent que les personnes déléguées sont heureuses de se revoir et de connaître de nouvelles personnes.

Journée d’orientation – Mardi 5 juin

Après l’ouverture de la rencontre par le maître de cérémonie, Jean-Pierre Simard, notre présidente nationale, Judith Gagnon, nous met au courant des grands dossiers de l’heure.

Elle énumère certains documents produits par l’AQDR nationale: Cahier des revendications du Mouvement AQDR, guide Prévenir et contrer l’intimidation… même chez les personnes aînées, divers mémoires, plateforme commune élaborée en collaboration avec les principaux groupes d’aînés Pour un Québec digne de ses aînés, etc.

Son plus grand désir est de voir les sections utiliser ces moyens de communication avec leurs membres et auprès de la population.

Elle a soulevé les principaux défis de notre association :

  • Manque de ressources, d’«êtres humains»: besoin de bénévoles pour le travail sur les grands dossiers.
  • Manque de financement: le SACAIS n’a pas donné d’augmentation depuis 10 ans, ne veut pas subventionner d’autres sections.
  • Manque de relève: du sang nouveau aiderait à affronter l’avenir.

Elle a mentionné la plateforme de revendications Pour un Québec digne de ses aînés réalisée à l’aide d’une coalition des grands mouvements d’aînés: FADOQ, AREQ, AQRP, AQDR et RIIRS. Ce sont plus de 700 000 membres aînés qui ont été représentés. Les sections pourront l’utiliser pour les élections d’octobre 2018.

L’AQDR souhaite la remise en fonction d’un ministère des aînés pour plus de cohérence politique. Le Conseil des aînés était très utile autrefois. Y a-t-il espoir de le voir renaître?

Elle a présenté les grandes lignes du plan d’action 2018-2023 Un Québec pour tous les âges issu de la politique gouvernementale en matière de vieillissement actif Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec:

  • L’urbanisme municipal devrait tenir compte du vieillissement de la population.
  • Le soutien aux organismes d’aînés devrait être amélioré.
  • Les initiatives pour aider les proches aidants devraient être intensifiées.
  • Le soutien à domicile devrait être une priorité.
  • De nouveaux espaces de réflexion et de concertation devraient être créés.

Les grands enjeux sont les suivants, mais il n’y a eu aucune annonce du ministère en ce sens :

  • Le transport des aînés, surtout en milieu rural.
  • La santé cognitive.
  • Les travailleurs expérimentés qui veulent retourner au travail.
  • Les aînés marginalisés.
  • La maison des grands-parents, les maisons intergénérationnelles, etc.
  • Le bénévolat favorisé par un crédit d’impôt.

La journée s’est poursuivie par des discussions en ateliers sur quatre grands thèmes : communication, mobilisation, structure et financement.

COMMUNICATION

  • De nos jours, tout se fait par Internet.
  • Chaque personne devrait faire savoir qu’elle a bien reçu le message, un simple retour.
  • L’information est fluide.
  • Les outils que nous avons sont bons, mais ils manquent de visibilité.
  • Les membres aimeraient connaître à l’avance quand la présidente doit parler, cependant, il arrive souvent que ce soit à la dernière minute.
  • L’AQDR Express relate toujours toutes les sorties médiatiques de l’AQDR nationale et des sections.
  • Facebook et le site Web sont deux outils très importants pour se faire connaître.

MOBILISATION

  • Informations pour faire connaître la mission et pour une meilleure adhésion.
  • Il faut faire connaître notre association pour du recrutement, de la relève.
  • La formation permet d’adhérer à la mission.
  • De nos jours, les personnes retraitées sont très occupées, ont parfois peur de l’engagement, de l’imputabilité, surtout peur des représailles.
  • À quand une campagne nationale de recrutement?
  • La présence dans les médias est une bonne porte pour de la visibilité.
  • Des connaissances juridiques sont parfois nécessaires.
  • On suggère de demander des crédits d’impôt pour les bénévoles.

STRUCTURE

  • Interface entre l’AQDR nationale, les sections et les regroupements.
  • Autonomie des sections versus l’AQDR nationale.
  • Importance des lettres patentes.
  • Les comités sont importants : Financement, Milieu de vie, Communications, etc.
  • Il faudrait un comité de la Relève, de la Maltraitance.
  • Juridiction des sections.

FINANCEMENT

  • Quelques partenaires, mais ce n’est pas suffisant.
  • Commandites pour journal, colloque, etc.
  • Chercher des partenaires.
  • Plusieurs sources de projets: QADA, Nouveaux Horizons, ITMAV, SACAIS, députés, etc.

Assemblée générale annuelle – Mercredi 6 juin

L’Assemblée générale annuelle s’est déroulée pendant la matinée du mercredi 6 juin.

Dans son rapport annuel, la présidente a insisté sur le redressement financier qui a été effectué et l’élaboration d’une nouvelle entente de 10 ans avec notre principal partenaire financier, La Capitale, assurances générales. Et sur la création de ponts avec les principaux groupes d’aînés et la production de nombreux documents de qualité.

Un nouveau conseil d’administration a été élu et les orientations générales adoptées pour l’année qui vient. Cinq postes étaient en élections et trois personnes ont été élues par acclamation.  Judith Gagnon a été reconduite à la présidence.

Le nouveau conseil exécutif :

  • Présidente : Judith Gagnon (AQDR Québec)
  • 1re vice-présidence : Pierre Lynch (AQDR Laval-Laurentides)
  • 2e vice-présidence : Micheline Major (Valleyfield-Suroît)
  • Trésorerie : Marcel Loyer (AQDR L’Assomption)
  • Secrétariat : poste à combler

Hélène Robillard-Frayne (AQDR Ahuntsic‒Saint-Laurent) et Yolette Lévy (AQDR Val-d’Or) sont aussi administratrices au CA national.

Remise du Prix Yvette-Brunet à l’AQDR Des Chenaux

Attribué annuellement par l’AQDR, le prix Yvette-Brunet vise à souligner l’apport d’un projet pour la promotion et la défense collective des droits des personnes aînées.

Cinq sections de l’AQDR (Chicoutimi, Des Chenaux, Des Moulins, L’Assomption et Mékinac) ont présenté un projet.

Voir la description des projets présentés par les sections.

En 2018, le jury de sélection était composé des personnes suivantes:

Jurés externes

  • Gérald Larose, président du jury, ex-président de la CSN, professeur en travail social UQAM
  • Lise Beaudoin, présidente de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAÎM)

Jurées membres de l’AQDR

  • Luce Bernier (AQDR Outaouais)
  • Me Hélène Guay (AQDR Rosemont)
  • Micheline Major (AQDR Valleyfield-Suroît)

L’AQDR Des Chenaux a remporté le Prix Yvette-Brunet 2018 accompagné d’une

bourse de 300$ pour son projet «Faire fleurir la bientraitance».

Félicitations à la section lauréate!

Revenir en haut de la page