Accueil / AQDR / Nouvelles de l 'AQDR / AQDR Sherbrooke — Budget fédéral 2019 : Gain pour les personnes aînées tirant un revenu de travail…, mais loin de sortir de la pauvreté
AQDR Sherbrooke — Budget fédéral 2019 : Gain pour les personnes aînées tirant un revenu de travail…, mais loin de sortir de la pauvreté

AQDR Sherbrooke — Budget fédéral 2019 : Gain pour les personnes aînées tirant un revenu de travail…, mais loin de sortir de la pauvreté

SHERBROOKE, le 21 mars 2019 — « Nous accueillons favorablement l’annonce de bonification de l’exemption de gains associée au Supplément de revenu garanti (SRG). Toutefois, nous déplorons le fait que des milliers de personnes aînées vulnérables resteront encore dans la pauvreté », exprime Isabelle Guérard, coordonnatrice de l’AQDR Sherbrooke, au lendemain du budget fédéral.

L’exemption totale des gains du SRG qui passe de 3 500 $ à 5 000 $ par année, en intégrant les revenus de travail autonome, de même que l’exemption partielle de 50 % jusqu’à 15 000 $, est une bonne nouvelle pour les personnes aînées qui sont encore actives sur le marché du travail. En effet, celles-ci pourront conserver leur Supplément de revenu garanti sans être pénalisées par leur revenu de travail.

Toutefois, le gouvernement n’a annoncé aucune mesure pour aider les personnes aînées les plus vulnérables à se sortir de la pauvreté. L’AQDR Sherbrooke croit qu’une bonification de la Pension de sécurité de vieillesse (PSV) ET du Supplément de revenu garanti (SRG) est nécessaire afin de permettre à toutes et à tous d’avoir un niveau de vie décent. Rappelons qu’actuellement, une personne de 65 ans et plus n’ayant pas de fonds de retraite et comptant seulement sur la PSV et le SRG, a un revenu inférieur à 18 000 $, ce qui est grosso modo le seuil de pauvreté (calculé avec la mesure du panier de consommation MPC). Ceci est sans compter que les femmes de 65 ans et plus sont celles qui souffrent le plus de la pauvreté, avec un revenu atteignant 59 % de celui des hommes du même âge à la retraite.

« Nous sommes également préoccupés par le fait que nous n’avons aucune idée où en est l’inscription automatique au SRG des personnes atteignant l’âge de 65 ans, qui avait été annoncée en janvier 2018 par le gouvernement Trudeau », ajoute Madame Guérard. Les dernières informations à ce sujet sont qu’environ 440 000 personnes avaient été oubliées dans le processus… Encore une fois, ce sont les personnes les plus vulnérables qui n’ont peut-être pas rempli leur déclaration d’impôt à temps et qui ne sont pas au courant de l’existence du SRG. L’AQDR Sherbrooke considère que la rétroactivité actuelle de 11 mois n’est pas acceptable, c’est pourquoi nous demandons une rétroactivité pleine et sans condition afin que les personnes âgées qui feront leur demande bien après leur 65e anniversaire obtiennent les sommes qui leur sont dues.

D’autres mesures annoncées sont intéressantes, comme la protection des régimes de retraite offerts par des employeurs en cas de faillite. L’annonce de budgets pour bonifier le soutien aux aidants naturels et à la relève bénévole est aussi soulignée, mais plusieurs questions restent en suspens sur la façon dont ce soutien sera offert. Pour Isabelle Guérard, « il est important que les mesures annoncées facilitent l’accès à des ressources pour les aidants et bénévoles, qui sont peu reconnus pour leur travail pourtant essentiel. »

Revenir en haut de la page